Strasbourg 1870-1918, naissance d’une ville nouvelle

Conception graphique : François Abel

Dimanche 9 juillet 2017, Cracovie (Pologne) : Strasbourg obtient le classement au patrimoine Mondial de l’Unesco du « quartier allemand » de la Neustadt.

C’est à ce moment que Charly DAMM, metteur en scène, a l’idée de créer un spectacle sur ce quartier méconnu et pourtant au cœur de notre patrimoine local : « L’enjeu de ce spectacle est avant tout de faire connaître au grand public cette période agitée qui a eu un impact considérable sur Strasbourg, tant d’un point de vue politique qu’architectural. Les Allemands ont construit une ville nouvelle à côté de l’ancienne. Qui le sait encore aujourd’hui ? Comment s’est déroulée cette annexion ? Et que reste-t-il aujourd’hui de visible de cette Neustadt ? »

La Neustadt, c’est quoi ?

Nous sommes le 30 septembre 1870 et les allemands viennent de bombarder Strasbourg et environs : du 24 août au 29 septembre, ils ont encerclé la ville, causant plus de 200 morts, 3000 blessés, la destruction complète de 500 maisons et plus de 10 000 sans-abris. Grâce à l’argent que la France leur a versé selon les clauses du traité de Francfort (5 milliards de Francs or, soit environ 50 milliards d’euros), ils ont souhaité reconstruire cette ville, pour se faire pardonner.

C’est ainsi que la « Neustadt » ou « ville nouvelle » en français, fut née. Elle fut conçue comme la vitrine de la puissance et de l’excellence de l’Empire allemand : ce sont 10 000 édifices qui seront construits sur 500 Hectares, triplant la surface de la Ville. Cette réalisation urbaine était alors un laboratoire d’innovations techniques (eau courante, tout-à-l’égout, gaz de ville, électricité) et architecturale (en pierre et béton).