ALEX BEAUPAIN

Nouvel album « Pas plus le jour quDepuis que « Les Chansons d’amour », de Christophe Honoré, est devenu le film d’une
génération, Alex Beaupain occupe une place à part dans la chanson française. C’est son premier
album, «Garçon d’honneur» (2005), qui avait inspiré le scénario du film, dont les titres se
succèdent à l’écran. Leur romantisme à la fois aérien et cru a comblé un manque. La chanson
d’amour, genre menacé soit par l’anecdote soit par le sentimentalisme, a retrouvé, avec lui, une
intensité, un lyrisme et une vitalité qui semblaient perdus. La bande originale du film sera
disque d’or et Alex Beaupain recevra le César de la meilleure musique de film dans la foulée.
Auparavant, il s’était surtout fait connaître comme compositeur de musique de films déjà pour
Christophe Honoré (« 17 fois Cécile Cassard » en 2002, « Dans Paris » en 2006) mais aussi
pour Gilles Marchand (« Qui a tué Bambi » en 2003) ou d’autres.
«J’ai compris qui j’étais comme auteur-compositeur grâce aux Chansons d’amour», dit Alex
Beaupain. De même, c’est devant les fans du film, affluant à ses concerts, émus et
reconnaissants, qu’il trouve quel interprète, quel chanteur il sera. «33 Tours» (Grand Prix du
disque de l’Académie Charles Cros), son deuxième album (Naïve, 2008), sort dans le sillage de
cette révélation. Le titre «Comme la pluie», chanté avec Chiara Mastroianni, Clotilde Hesme et
Ludivine Sagnier, se retrouve d’ailleurs dans le film suivant de Christophe Honoré, « La Belle
Personne » (2008).
Alex Beaupain s’émancipe, mais dans la fidélité. D’un côté, il écrit et compose les chansons
des « Bien-aimés », le film suivant de Christophe Honoré (clôture du festival de Cannes 2011)
avec, entre autres, Catherine Deneuve, Chiara Mastroianni, Ludivine Sagnier et Louis Garrel.
De l’autre, il défend en tournée «Pourquoi battait mon coeur», son troisième album. Seul le titre
«Avant la haine» rappelle le cinéma. Objet d’un culte secret depuis « Dans Paris », ce duo est
cette fois chanté avec Camélia Jordana.
Par la suite, il écrit pour d’autres (Julien Clerc, Calogero, Diane Dufresne), compose pour le
théâtre avec pas moins de trois pièces mises en scène par Thierry Klifa dans lesquelles il fait
fréquemment chanter Fanny Ardant. On retrouve la même Fanny Ardant en duo avec lui sur
son 4eme album « Après moi le déluge » (à nouveau récompensé par le Grand Prix du disque
de l’Académie Charles Cros en 2013), qui le voit chanter dans un Olympia et un Casino de
Paris complets, suivis par une tournée de près de 100 dates.
En septembre 2015, il sort un livre disque, « Les Gens dans l’enveloppe » (JC Lattès / Capitol)
avec la romancière Isabelle Monnin, dans lequel il fait chanter à nouveau Camélia Jordana,
Clotilde Hesme et pour la première fois, Françoise Fabian. Succès couronné d’un double-disque
d’or et dont il fera l’adaptation sur scène à la Philharmonie de Paris en Septembre 2017.
Son 5ème album (LOIN) sort en février 2016 chez Capitol, avec 3 Cigales complètes et une
nouvelle tournée qui se terminera au Bataclan et au café de la danse pour un concert acoustique
inédit. La même année, il collabore à nouveau avec Christophe Honoré pour son adaptation
des « Malheurs de Sophie ». On retrouve dans la BO un duo entre la jeune interprète du rôletitre
et La Grande Sophie mais aussi une berceuse chantée par Golshifteh Farahani.
En 2018, sort le premier disque éponyme de Françoise Fabian qu’il a produit et réalisé et dans
lequel il a écrit plusieurs titres aux côtés de Charles Aznavour, Julien Clerc, Jean-Claude
Carrière, La Grande Sophie, Dominique A et Vincent Delerm entre autres. La même année, il
compose la BO du premier film de Michèle Laroque mais surtout la musique de « Jonas », de
Christophe Charrier, pour lequel il reçoit le prix de la meilleure musique au festival de la fiction
de La Rochelle.

 

Produit par Sage (Woodkid, Clara Luciani) et Superpoze (Lomepal, Nekfeu)

Mention obligatoire : Avec le soutien de l’Atelier à Spectacle à Vernouillet (28)




Répondre